Bûche de noël

Decoupe de la buche

C’est noël ! Et comme chaque année, nos papilles redécouvre toutes les traditions gustative que cette fête met à l’honneur. Parmi elles, on retrouve bien sûr la fameuse bûche de noël… Cette année pour noël nous avons lancé un défi familial : par équipe de deux il faut faire la meilleure bûche possible. C’est pour cela que nous vous proposons ici notre recette et nous espérons qu’elle vous plaira.

Nous sommes partis sur une base de bûche de noël roulée mais nous voulions lui donner la fraîcheur d’un fruit de saison. Quoi de mieux pour cela que la poire ? En revanche, comme nous ne voulions pas perdre toute la gourmandise nous tapissons la génoise d’un croustillant chocolat ! Pour finir, nous apportons une touche de douceur et un clin d’oeil à la tradition en la recouvrant d’une délicate mousse à la crème de marron.

Dites nous ce que vous en pensez en commentaire !

EDIT : pour la petite histoire, la deuxième équipe a réalisé une « bûche-gâteau » aux saveurs plus exotiques, plus chaudes. Celle-ci était composée d’un croustillant aux spéculoos, une couche de gâteau au chocolat fondant à la courgette puis d’un gâteau de fromage blanc au citron. Pour le décor, quelques morceaux de mangue et de grenade étaient déposés par dessus. On soupçonne que nos adversaires se sont inspirés de notre fameux gâteau de fromage blanc… Mais bon comme nous ne sommes pas mauvais joueurs, on les autorise pour cette fois ! 😉

présenter la recette

Histoire et origine de la bûche de noël

Pourquoi est ce qu'en France la tradition veut que l'on mange une bûche de noël pour le dessert ? A l'origine, c'était plutôt une bûche d'arbre qui servait de tradition. Au moment du solstice d'hiver, on coupait une bûche puis on versait de l'huile ou du vin dessus pour lui donner un côté sacré. L'ainé et le cadet du foyer la déposait dans la cheminée au cours d'une cérémonie. La nuit de noël, on faisait brûler cette bûche toute la nuit. Selon si elle tenait toute la nuit ou si elle s'éteignait avant cela signifiait une année à venir plus ou moins bonne.
Habituellement, les gâteaux de noël étaient à base de fruits secs et notamment de raisins secs, symbole de fertilité. On retrouvait par exemple le panettone ou encore le stollen. Cependant, en 1870, des pâtissiers eurent l'idée de donner au gâteau roulé une forme de bûche pour noël. Petit à petit, la tradition de bûche d'arbre se vit remplacer par le gâteau.
Cette année, nous avons décidé de revisiter la classique bûche de noël au marron. Pour cela, une compoté de poire et un croustillant au chocolat sont roulés dans une génoise et recouvert d'une mousse aux marrons.
Cette recette a été entièrement pensée et réalisée par M&M's !
Temps de préparation 1 h 30 min
Temps de cuisson 12 min
Temps de repos 1 d
Temps total 1 d 1 h 42 min
Type de plat Dessert
Cuisine Française
Portions 10 personnes

Ingrédients
  

Compoté de poire

  • 4 poires
  • 1 feuille de gélatine (2 si la compoté est très liquide)

Croustillant chocolat

  • 100 gr. de chocolat extra noir
  • 100 gr. de pralin

Gâteau roulé

  • 5 oeufs
  • 100 gr. de farine
  • 40 gr. de poudre d'amande
  • 100 gr. de sucre
  • 1 c. à café d'extrait de vanille

Mousse de marron

  • 150 gr. de crème de marron (Clément Faugier)
  • 4 blanc d'oeufs
  • 1 feuille de gélatine

Instructions
 

Le biscuit roulé

  • Préchauffer le four à 180°C.
  • Séparer les blancs des jaunes d'œufs.
  • Battre les jaunes avec le sucre.
  • Ajouter la farine, la poudre d'amande et l'extrait de vanille.
  • Monter les blancs en neige bien ferme.
  • A l'aide d'une maryse incorporer les blanc au reste du mélange très délicatement et sans les écraser pour ne pas les casser.
  • Mettre le biscuit sur une plaque de cuisson sur une épaisseur de quelques centimètres et le faire cuire 12 minutes environ (jusqu'à ce qu'il colore).
  • En le sortant du four, déposer le biscuit sur un linge humide et le rouler afin de lui donner la forme attendu.
  • Réserver.

Compoté de poire

  • Mettre la feuille de gélatine à tremper dans de l'eau bien froide pour qu'elle se réhydrate.
  • Eplucher et couper les poires en morceaux.
  • Les faire cuire à la casserole 15 minutes à feu vif.
  • Bien égoutter la gélatine et la mélanger au fouet à la compoté de poire. Réserver.

Croustillant chocolat

  • Faire fondre le chocolat avec 2 cuillère à soupe d'eau.
  • Mélanger le pralin avec le chocolat.

Montage (1/2)

  • Ouvrir le gâteau roulé et le tartiner du croustillant chocolat sur la moitié du gâteau.
  • Ajouter la compoté de poire sur la totalité du gâteau en laissant une petite marge sur la longueur sans chocolat (afin de pouvoir rouler le gâteau).
  • Rouler le gâteau en partant de la longueur avec du chocolat (qui sera le cœur du gâteau).

La mousse de marrons

  • Mettre la feuille de gélatine à tremper dans de l'eau bien froide pour qu'elle se réhydrate.
  • Monter les blancs en neige bien ferme.
  • chauffer la crème de marron sur feu doux avec une cuillère à soupe d'eau pour la rendre plus souple.
  • Hors du feu ajouter la gélatine bien égouttée. Mélanger bien et laisser refroidir.
  • A l'aide d'une maryse incorporer les blanc à la crème de marron très délicatement et sans les écraser pour ne pas les casser.

Montage (2/2)

  • Mettre la mousse de marron dans une poche à douille. Pocher la mousse sur l'entièreté de la bûche.
  • Réserver au frais au moins une journée.
Keyword buche, chocolat, croustillant, dessert, genoise, marron, mousse, noel, poire, recette sucrée, tradition

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Evaluation de la recette




Résoudre : *
15 × 22 =